Retour à l'accueil | Partenariat | Collectivités locales | Cadre juridique & politiques

Pourquoi réaliser une Résidence Comme Toit dans votre commune ?

L’habitat inclusif n’est pas seulement une « politique sociale » du handicap ou du grand âge, ni même une politique de l’habitat, c’est un projet de société. L’habitat API - Accompagné, Partagé et Inséré dans la vie locale - est un outil de revitalisation des cœurs de villes. C’est un vecteur du sens collectif qui enrichit la vie de tous et sécurise la vie des plus fragiles.

 

“ Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils pourraient être
et vous les aiderez à devenir ce qu’ils sont capables d’être ”

Goethe

L’habitat API au carrefour de 3 mouvements de société :

Désir de Liberté

Reconnaissance croissante qu’il faut permettre à chacun d’être le plus pleinement capable. Liberté de rester un habitant acteur plutôt qu’un résident accueilli.

Désir d’Égalité

Pouvoir habiter à l’égal de tous, au milieu de tous, désir du « droit commun ». Pouvoir habiter un appartement inséré dans la vie locale, entouré de services, permettant de nombreux contacts humains.

Désir de Fraternité

Un habitat API - Accompagné, Partagé et Inséré dans la vie locale - est un lieux ouvert sur l’extérieur qui rend visible les invisibles. La vie partagée pour se soutenir et soutenir les autres dans leur vie sociale et citoyenne.

2 décembre 2016

Comité Interministériel du Handicap

Démarche nationale en faveur de l’habitat inclusif pour les personnes en situation de handicap.

Février 2017

Enquête nationale DGCS sur l’habitat inclusif

« Ces formes d’habitat (…) apportent une réponse complémentaire au logement ordinaire et à l’hébergement en institution »

Mars 2017

Chapitre VII.7 : la mise en commun de la PCH

Cette mesure s’inscrit dans le cadre du dispositif d’habitats inclusifs.

23 novembre 2018

Loi ELAN

Article 129 : Création d'un cahier des charges nationales et d’un forfait permettant le financement de la plateforme, arrêté et décret du 24 juin 2019.

Juin 2020

Rapport Denis Piveteau & Jacques Wolfrom intitulé « Demain, je pourrai choisir d’habiter chez vous ! »

répondant à la lettre de mission relative à la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour le déploiement à grande échelle de l’habitat inclusif.

Quelques chiffres clés à connaître

Fin 2018, 1,2 millions d’allocataires de l’AAH étaient recensés (source : les chiffres clés de l’aide à l’autonomie 2019, CNSA, sur la base des données CNAF et CCMSA 2019). Parmi eux, environ 628.000 étaient allocataires de l’AAH-1 (article L.821-1 du CSS). Cette population est la plus susceptible de souhaiter intégrer un habitat de type API.

Entre 2008 et 2018, le nombre d’allocataires de l’AAH-1 a augmenté de 579.000 à 628.000, soit une augmentation sur 10 ans de 8,4 % et, en moyenne annuelle, de moins de 1%.

Aujourd’hui il existe 4.000 logements inclusifs en France. L’objectif national est de passer à 100.000 logement pour les Personnes Agées (PA) et 50.000 logements pour les Personnes Handicapées (PH).

L’Habitat API : Accompagné, Partagé et Inséré dans la vie locale. Cette ambition passe par la contribution du domaine privé, le logement social ne suffira pas. ”

Extrait du rapport Denis Piveteau & Jacques Wolfrom : « Demain, je pourrai choisir d’habiter chez vous ! » répondant à la lettre de mission relative à la mise en oeuvre d’une stratégie nationale pour le déploiement à grande échelle de l’habitat inclusif.

Télécharger le rapport

Recevez gratuitement la newsletter du blog Comme Toit